Image Hosted by ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us 

 

Le retour des hirondelles

 

"L’hirondelle aux champs,
amène joie et printemps".

Ce proverbe illustre la portée allégorique du retour de ce petit oiseau. Les hirondelles, qui ont migré en octobre vers des températures africaines plus clémentes, reviennent d’hivernage dans les premiers beaux jours pour nicher et se reproduire en Europe. Elles peuvent parcourir plus de 10 000 Km en tout pour retrouver le lieu précis où elles nichaient l’an passé. Hirondelles rustiques, de fenêtre ou de rivage, de rochers, ou rousselines, ce sont les cinq espèces nichant en France.

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

Le 1er Mai

C’était aussi le jour du muguet porte-bonheur! …

C’était l’occasion de rencontres fortuites ou arrangées entre gens de hameaux voisins. 

Quel plaisir de s’égailler sous les futaies et taillis, de s’y perdre et de rapporter un gros bouquet de ces clochettes odorantes ! Que d’idylles aussi se sont nouées à la recherche d’un brin de muguet! … "

 

 

 

 

PRINTEMPS 2008

Odeurs enivrantes des fleurs,
Marquant l’hiver qui se meurt,
Quand mille petites corolles
Poussant l’humus, sortent du sol.
Image Hosted by ImageShack.us
En grappes parme, la glycine
Sur les murs tombe, se dessine.
Grande douceur, froid qui s’étiole,
Sous le couplet du rossignol.

Peintre mettant taches de vert
Partout sur la palette terre,
Revoilà le joli printemps,
Fidèle à l’horloge du temps.
Image Hosted by ImageShack.us

Des blanches effluves du jasmin,
Mettant en senteur nos matins,
Des tapis mauves couvrant sous-bois,
De violettes en vagues de soie !
Tu es la première fraise, goûteuse,
Pourpre, parfumée et juteuse,
Ressemblant à reine qui naît
Fondante au fond de mon palais !

Sève qui bouillonne, effervescence,
Lorsque tu réveilles nos sens.
Image Hosted by ImageShack.us

Pourtant joli printemps,
Sous tes tapis d’Orient,
Des corolles de sang,
T’entachent cruellement.
Jeunes graines qu’on enterre,
Pour peuple qu’on libère ;

Printemps deux mille huit,

                                                                            Crois-moi, tu es triste…

Fin.